BHT : Groupe Musique bretonne Electro Celtique Bretagne - Morbihan (56)

Pays : France
Région : Bretagne
Département : Morbihan (56)

Date de création : 2014

Nombre de visites : 123

Mise à jour : 04-06-2020

Voir le propriétaire de cette fiche

Qui a voté pour cette fiche ?

BHT

1

Groupe Musique bretonne Electro Celtique

BHT, c’est toute l’énergie de la fusion de la musique bretonne et de l’électronique. Le mélange des instruments traditionnels (biniou, accordéon) et de l’électronique donne une musique à danser puissante qui propulse les danseurs sur le "breizhfloor".

Né en 2014, BHT a vite connu un certain succès sur la scène bretonne, jouant dans tous les principaux festivals de musique "traditionnelle" de Bretagne (Festival Interceltique de Lorient, Fêtes de Cornouailles à Quimper, Yaouank à Rennes...) et d'importants fest-noz parisiens.

BHT s'exporte aussi, avec des tournées à La Réunion et en Chine.


Composition du groupe :

Léo Neveu (accordéon diatonique MIDI)
passionné de funk et de casquette à l’envers, Léo fait très tôt un constat : un orgue Hammond et un fender Rhodes sont difficiles à poser sur les genoux pour jouer sur un tonneau et faire danser l’andro.

Non peiné par cette nouvelle, il s’applique à continuer à jouer en contexte traditionnel dans différentes formules et obtient ses diplômes de conservatoire à l’accordéon diatonique (DEM), tout en participant à des formations plus originales de musique à danser, telles que Finger In the Noz ou Oxmoz, en tant que claviériste.
Puis, il découvrit une merveille d’ingéniosité : l’accordéon acoustique midifié, qui lui permet aujourd’hui de jouer avec le même instrument les gavottes pourlet de Pierre Bédard, les leads aigu de Notorious B.I.G et le son d’Hammond de Cory Henry.

Son prochain objectif ? Réaliser l’un de ses plus grand rêve avec BHT : sonner sur scène un Laridé de Baud au groove digne d’un classique des New Power Generation, tout en portant les lunettes étoile de Bootsy Collins.

Youenn Nedeleg (biniou kohz)
Youenn a débuté la Bombarde en 2001 dans le secteur de Loudéac, puis a commencé ses études en Technique de la Musique et de la Danse (bac TMD) au conservatoire de Rennes entre 2004 et 2007.
Pendant ses études, une seule chose le passionne plus que tout le reste : Le Biniou.
Après son passage au sein du Bagad de Lann-Bihoué de 2008 à 2012, il continue à vivre de la musique avec ses propres groupes de Fest Noz. D'abord en Bombarde dans le groupe Gourlañ Quintet, il remporte le trophée du Kan Ar Bobl en 2013 qui récompense les meilleurs groupes à danser, puis se recentre sur la musique de couple Biniou-Bombarde avec son nouveau compère, Yann-Ewen L'Haridon, avec qui il sonne depuis 2014. Ils écument tous les deux les concours et festoù noz, ils partent en Chine avec le groupe BHT en 2016 et remportent par trois fois consécutives le Championnat des Sonneurs à Gourin dans leur terroir de prédilection : La Gavottes des Montagnes.
Toujours féru de biniou, Youenn décide d'aller plus loin au sein du groupe BHT : changer le rôle de son instrument.
Le biniou est connu pour accompagner la Bombarde dans toutes les formules possibles, et s'en détache très peu souvent.
C'est en y ajoutant des effets, notamment sur le bourdon, qu'il comprend une évidence : Le Biniou peut très bien sonner en solo.

Will Zégal (machines, production)
Rencontres, partage et mélanges sont les fondamentaux de la musique de Will.
Dès l’adolescence avec la découverte de la musique électronique et ses premiers contacts avec les synthés alors qu’il fait ses premiers pas en batterie de bagad, Will explore les possibles mélanges entre musiques bretonne et électronique.
Ses principaux instruments restent la guitare et le chant qui seront les bases de ses groupes, puis de sa pratique professionnelle dans la chanson, le rock, la pop et les chansons bretonnes tandis qu’il se nourrit de jazz, de techno et des musiques du monde.

Au fil des années 2000, Will se tourne totalement vers la musique électronique en y intégrant instruments acoustiques et électriques. Il collabore aussi au plus important webzine francophone mondial pour la musique et les techniques du son. Il fréquente alors grands studios, ingénieurs du son renommés, fabricants d’instruments et développeurs de logiciels audio dont il apprend énormément.
Will se partage entre son studio où il produit aussi d’autres artistes et la scène qu’il préfère le plus souvent en groupe.