Jean-Luc Auverne : Artiste Chanson Chanson française Côte-d'Azur - Var (83)

Pays : France
Région : Côte-d'Azur
Département : Var (83)

1 musicien

Instruments : Guitare

Extraits musicaux

  1. Au bout de quoi ?

    1 lecture

  2. Baby baby my love

    1 lecture

  3. Si tu vivais encore

    1 lecture

  4. La rue d'Aboukir

    1 lecture

  5. Des phrases pour rire

    1 lecture

  6. Les coquelicots

    1 lecture

  7. J'fais pas d'la house

    1 lecture

  8. Irlande

    1 lecture

  9. Loctudy

    1 lecture

  10. Les confettis

    1 lecture

Nombre de visites : 268

Mise à jour : 14-12-2017

Voir le propriétaire de cette fiche

Jean-Luc Auverne

0

Artiste Chanson Chanson française

Auteur d'environ 180 chansons, de 5 romans adaptables pour le cinéma. Peintre à mes heures pour changer d'atmosphère.

Bonjour, merci de me lire !

Parolier, auteur compositeur, interprète, recherche interprètes et musiciens, (certains textes n'ont pas de musique).

Ayant chanté dans des cabarets, je recherche ce genre d'expérience. Contact avec Yves Duteil et Pierre Perret et autres pointures de la chanson.

Je recherche aussi un management.

Dossier de présentation sur demande.
_____

De nature discrète, réservée, il a cultivé les mots en secret, laissant l'imaginaire en son terreau fertile, il est venu à l'écriture sans jamais ouvrir le livre d'une passion étrangement inconsciente, car déjà née.
Toujours les mots, le papier. Pour les profanes, l'imprimerie pouvait sembler être une suite logique à sa "carrière", mais elle fut contrainte. Bien qu'elle ne puisse pas être, au-delà d'un résultat tronqué, la somme de rêves couchés sur le papier. Elle ne fut, en définitive, qu'une base dictée par l'autorité parentale. Point final.
Lorsque j'écrivais passion étrangement inconsciente, car naturelle, cette passion va se révéler curieusement dans ce contexte d'imprimerie au refus refoulé. Comment ? Ultérieurement, par l'impression, personnelle d'une partie de ses poèmes !
La vie lui permet d'entrevoir soudainement d'autres perspectives, celles de courbes féminines, où novembre vivait en été, le gel d'une douceur blonde. Seize ans. Premiers poèmes, maladroits, publiés dans le journal local. Puis, sans être au bénéfice d'une aide quelconque, ou de trouver auprès d'un tiers un renseignement avis, premiers achats de recueils de poèmes. Premières lectures, il va sans dire. Villon, Baudelaire, Rimbaud, Apollinaire, Verlaine. Suivront presque aussitôt, Paul Éluard, Louis Aragon, Georges Brassens, Léo Ferré, Jean Ferrat, Jacques Brel….et d'autres.
Vingt ans. Cet âge là voit les mots rythmés en cadences musicales, poèmes en chansons, pour un bouleversement, une griffure violente.
La suite ? L'écriture s'impose dans un contexte moral pénible, mais la passion toujours réelle s'arrache de jour en jour, par l'écriture de chansons. Puis, des romans. Ces derniers écrits pouvant être adaptés au cinéma. Des nouvelles aussi. Dans le même jet, un premier prix en poésie.
3

jeanlucauverne.jpg
repeat
scroll
50% 50%
#000000
0

Photos

Jean-Luc Auverne : Photo 1

Plus d'infos