Gueule de Louve : Duo Chanson française Rock Lorraine - Meurthe-et-Moselle (54)

Pays : France
Région : Lorraine
Département : Meurthe-et-Moselle (54)

Date de création : 2020

Nombre de visites : 29

Mise à jour : 05-10-2022

Voir le propriétaire de cette fiche

Gueule de Louve

0

Duo Chanson française Rock

Avec force, violence et tendresse, ce duo vous embarque dans un défilement de portraits de femmes, à travers des reprises, des compositions ou des traductions. Avec coffre et harmonie, Gueule de Louve nous happe dans son univers sensuel et personne n'en ressort indemne.

Gueule de Louve est un duo franco-belge créé en 2020 par Marc Goujot et Laurence Duchesne. Ils y interprètent, en français, des chansons électriques et sensuelles folk-rock.
Le nom du groupe est né de l’envie de porter le nom d’une plante. C’est un peu comme une tradition dans la compagnie SAYN1, qui porte Gueule de Louve. Un après-midi, en feuilletant un bouquin de botanique, les gueules-de-loup ont attiré l’attention de Marc et Laurence : elles sont béantes, comme leurs bouches de chanteurs ! Elles mêlent le végétal et l’animal ! Elles sont sensorielles, sensuelles ! Laurence finissait de lire Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estès... Et si on féminisait ce nom ? La gueule deviendrait alors celle d’une femelle ; qui hurle à la lune, qui nourrit, qui dévore, qui lèche, qui bave, qui grogne, qui mord, qui lave. Il y a une seule gueule parce qu’à eux deux, ils sont une seule voix ! Et ils seront louve à eux deux : envie de jouer du féminin !
Dans Gueule de Louve, Laurence Duchesne est la voix principale. Sa voix se fait parfois chaude et grave, parfois perchée et vibrante. Elle s’ancre puis s’envole, s’impose, frontale, ou se fond, discrète. Comédienne autant que chanteuse, Laurence incarne. Elle se laisse traverser par les peurs, les doutes, les joies et les colères de ses chansons. Son corps vit la musique et les paroles.
Marc Goujot y joue de la guitare électrique – une Jaguar ! – avec une grande inventivité, en finesse, alternant la gratte intense et le pincement délicat des cordes. Il offre à sa guitare un nouveau visage à chaque chanson. Et c’est comme une troisième voix qui se mêle, organique, aux sons de leurs cordes vocales. Tantôt tapis sonore, tantôt maillage, tantôt fil.
Sur scène, Marc et Laurence partagent une évidente complicité artistique. Ils réservent un soin particulier au mixage de leurs voix. Elles s’entremêlent, se distinguent puis se mélangent à nouveau, jouant sans cesse à sauter l’une au-dessus de l’autre, l’une dans l’autre.